Le site est actuellement en travail ! Merci de votre compréhension.

Le Corbusier et Pierre Jeanneret

La cité Frugès

Construite à Pessac entre 1924 et 1926, la cité Frugès constitue le premier ensemble d'habitations individuelles réalisé par Le Corbusier. Elle est à l'initiative de l'industriel bordelais Henry Frugès, qui sollicite l'architecte pour la réalisation d'une petite cité ouvrière, de 150 à 200 villas. Pour lui, « Pessac doit être un laboratoire ».

Cité de refuge de l'Armée du Salut

La Cité de Refuge a été entreprise par l'Armée du Salut en 1929 et, après bien des difficultés vaincues, a été inaugurée le 7 décembre 1933. C'est le premier bâtiment d'habitation entièrement hermétique, qui comporte en particulier un vitrage de mille mètres carrés sans ouvrant. L'intérieur est muni d'un système d'air pulsé qui a donné des résultats parfaits en hiver et largement satisfaisants en été. Cette installation d'air pulsé, qui est la clef de voûte de ce bâtiment et, en même temps, des thèses actuelles de Le Corbusier, a été faite avec des crédits extrêmement faibles.

Villa Stein - de Monzie

Cette maison représente une étape importante où se sont trouvés réunis les problèmes du confort, du luxe et de l'esthétique architecturale. La maison est entièrement supportée par des poteaux disposés à équi-distance de 5 m et 2 m 5 sans souci du plan intérieur. Si l'on rassemblait côte à côte ces poteaux, ils formeraient un faisceau de 1 m 10 X 80 cm de section. Ainsi donc, cette vaste maison est portée entièrement par une section de béton de 1 m 10 X 80 cm. La disposition indépendante des poteaux répand dans toute la maison une échelle constante, un rythme, une cadence reposante.

Maison Planeix

Rez-de-chaussée : un garage au centre de l'immeuble. A gauche et à droite du garage sont deux ateliers. La hauteur de chaque atelier est de 4,50 m divisibles en deux fois 2,20 m. (Atelier, soupente, chambre à coucher, bains et cuisine).

Premier étage : l'appartement du propriétaire. Entrée, living-room, deux chambres à coucher, bains et cuisine. Du living-room une passerelle conduit directement au jardin.

Deuxième étage : grand atelier.

Extrait de Le Corbusier, Oeuvre complète, volume 1, 1910-1929

Villa Savoye et loge du jardinier

La Villa Savoye est l’icône absolue du Mouvement moderne, immédiatement reconnue comme telle.

Bâtiment figurant dans la série inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco, 2016


Cette villa a été construite dans la plus grande simplicité, pour des clients dépourvus totalement d'idées préconçues: ni modernes, ni anciens. Leur idée était simple: ils avaient un magnifique parc formé de prés entourés de forêt; ils désiraient vivre à la campagne; ils étaient reliés à Paris par 30 km d'auto.

Immeuble locatif à la porte Molitor

L’Immeuble locatif à la Porte Molitor est le premier immeuble d’habitation au monde à façades entièrement vitrées.

Bâtiment figurant dans la série inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco, 2016


Les architectes ont tenu à s'intéresser à la construction de cet immeuble, parce que le terrain se trouvait dans des conditions de "ville radieuse" et que des démonstrations évidentes pouvaient être faites en faveur des thèses que Le Corbusier a développées et développe encore sous ce titre.