Palais de justice de Lille

Body

Lauréats du concours lancé en 1957, Jean Willerval et Marcel Spender mènent le chantier du nouveau palais de justice de Lille entre 1962 et 1969. 

Le bâtiment est composé d’un socle bas avec patio central, recevant les salles d’audience, la salle des pas perdus et l’accueil principal du public, et d'une tour de bureaux de 9 étages, placée au-dessus de la salle des pas perdus. La façade est traitée avec des éléments en béton préfabriqués issus du système Schokbeton et procurant un indéniable effet cinétique. L'important programme décoratif se déploie dans les différents espaces du palais de justice. Il est exceptionnel par la diversité des tapisseries abstraites et figuratives évoquant les symboles de la Justice et par l'impressionnant haut-relief en béton réalisé par Philippe Scrive dans la salle des pas perdus. 

Le bâtiment de Spender et Willerval propose un nouveau prototype de palais de Justice, contemporain de la nouvelle réforme judiciaire établie en 1958, tout en amenant au coeur de la ville de Lille la typologie du « socle-bloc » qui connaitra une fortune importante pour les futurs bâtiments administratifs et publics de la décennie 1965-1975, et qui serait le premier dans le cadre du programme du palais de Justice. De façon unique, la salle des pas perdus est située à l’étage, perpendiculairement à la rue principale, et éclairée par d’immenses verrières donnant sur le patio.

Adresse

13, avenue du peuple belge
59000 Lille
France

Protection et label
Programme
Localisation

50.6421239, 3.063298