Ça balance pas mal à Saint-Michel-sur-Orge (Essonne)

Labellisé "Patrimoine du XXe siècle", le Villagexpo de Saint-Michel-sur-Orge dans l'Essonne a été construit en 1966. Il comprend notamment les maisons réalisées par les architectes Jean-Pierre Watel, Martine et Philippe Deslandes et Martin Van Treeck, sur un plan-masse de Michel Andrault et Pierre Parat. Il compte également des édifices réalisés par le constructeur Jean Prouvé avec la Compagnie Industrielle pour le matériel de Transport (CIMT) : un hall d'exposition, deux maisons pour instituteurs et une école primaire. Ils constituent un ensemble rare d'une période méconnue de la production de Prouvé.

Le 3 mars 2020, les deux logements pour instituteurs attenants au terrain de l'école Jules-Vernes ont été détruits pour cause d'insalubrité ; et "pour cause", ils n'étaient pas entretenus par la municipalité. Détruits, pas exactement, ils ont été démontés pour le plus grand bonheur des galeristes. Le combat mené depuis quatre ans par l'association Villagexpo et son président, Jean-Louis Bernard, n'a pas permis de préserver ces deux édifices face à la détermination de la mairie et en dépit des instances patrimoniales en vigueur. L'association Villagexpo de Saint-Michel-sur-Orge continue d'oeuvrer sur place pour qu'un sort moins navrant soit accordé aux autres bâtiments menacés de Jean Prouvé, reconnu à l'échelle internationale (et, une fois encore, peut-être pas assez à l'échelle locale) et dont la place au sein de l'histoire de l'architecture moderne n'est plus à faire. Une bataille de perdue, mais pas la guerre. Les maisons pour instituteurs construites à l'initiative de la coopérative d'HLM d'Île-de-France réapparaîtront sans doute de façon rocambolesque dans de futures ventes aux enchères.

Maisons pour instituteurs CIMT-Jean Prouvé, Saint-Michel-sur-Orge (Essonne) - Mars 2020