Tri postal

Tri postal

Réalisé au tournant des années 1970 par Claude Prouvé dans le cadre de l'agence André-Prouvé, le centre de tri postal de Nancy constitue l'une des pièces maîtresses de l'école nancéienne des années 1960-1970. Minimal dans ses moyens d'expression, mais complexe dans ses significations fonctionnelles et urbaines, le tri postal mêle composition et construction dans un processus de conception inédit. Il fixe simultanément la rationalité d'une architecture industrielle et la poétique du paysage urbain qui l'entoure. Avec ses murs rideaux aux membrures d'aluminium garnies d'émalite grise, et ses tours de service qui expriment, jusque dans la texture striée de leurs bétons, le mouvement des coffrages glissants, ce bâtiment témoigne de la vivacité tardive de la tradition constructive nancéienne, dont il constitue l'un des derniers fleurons. 

Suite à sa désaffectation en raison de la modernisation des activités, le centre de tri postal est menacé de destruction à la fin des années 1970. Situé en plein centre urbain, il subit la pression immobilière, en particulier lorsque le TGV place la ville de Nancy à 1h30 de la capitale. Sa protection fait alors l’objet d’une importante mobilisation. Après plusieurs années d’incertitude, la ville lance finalement un concours en 2007 pour la réalisation d’un nouveau centre de congrès à son emplacement, et laisse le choix aux candidats de conserver ou non l’édifice. L’ensemble des participants optent pour la réhabilitation et le concours est remporté par l’atelier Marc Barani, associé à Christophe Presle. Le bâtiment, inauguré en 2014, conserve la structure originelle mais propose de nouveaux murs-rideaux, supprime une des tours ainsi que les deux halls voûtés. Une extension, longeant les voies ferrées, s’accole au bâtiment existant dans des proportions et des tonalités similaires à l'existant. 

Adresse

8 boulevard Joffre
54000 Nancy
France

Architecte(s)
Fiche
Localisation

48.6882188, 6.1777438