Pétition : pour la protection des bâtiments construits par l’architecte Tony Garnier à Lyon

Signez la pétition

Téléchargez l'"Appel des professionnels pour faire reconnaître et protéger réellement l’œuvre de l’architecte à Lyon" au bas de cette page

À l’heure où Lyon célèbre les 150 ans de la naissance d’un des plus fameux architectes du début du XXe siècle, Tony Garnier (1869-1948), ni la reconnaissance de ses idées innovantes sur l’urbanisme ni la protection de son œuvre architecturale ne sont à la hauteur de ce qu’elles devraient être. Le patrimoine Garnier reste extrêmement fragile, malgré de timides mesures d’inscription aux Monuments historiques qui n’ont pas été suffisamment efficaces. Plusieurs bâtiments ont ainsi subi, au fil des décennies, des agressions, des mutations irrémédiables ou même des démolitions, comme récemment à l’hôpital Edouard Herriot.

L’avenir du stade de Gerland n’est guère plus assuré, du fait de sa vente à un investisseur privé, même si son statut de monument historique est censé le protéger de mutations trop brutales, après celles subies lors des décennies 1980 et 1990.

Quant à la cité des États-Unis, bien qu’elle bénéficie du label Patrimoine du XXe siècle et de l’action de ses habitants, sa protection n’est pas garantie à long terme dans le mouvement de renouvellement urbain intense du 8e arrondissement de Lyon. Et d’autres bâtiments sont en souffrance depuis longtemps, comme l’ancienne vacherie du Parc de la Tête d’Or.

Il est urgent de réfléchir et surtout d’agir d’une manière cohérente, à l’échelle de la métropole et en appui avec les démarches engagées par la Ville de Lyon, en lançant rapidement une étude d’ensemble pour dégager des mesures plus efficaces pour protéger l’œuvre de Garnier (par exemple extension du périmètre Unesco de Lyon, renforcement des protections au titre des Monuments historiques, création d’un ou de plusieurs périmètres de protection…).

Nous ne pouvons pas assister sans réagir à la dégradation et à l’effacement d’une œuvre que chacun s’apprête pourtant à saluer, à partir du mois d’octobre, comme l’une des contributions majeures à l’architecture et à l’urbanisme modernes. Il est temps de réagir ! La volonté politique est une condition indispensable à toute évolution de cette situation. Nous, signataires de cette pétition, nous engageons, à chaque fois que nous le pourrons, à interpeller les têtes de listes aux prochaines élections municipales et métropolitaines, de façon à connaître leurs intentions concernant la protection du patrimoine Garnier à Lyon. Chacun pourra en tirer les conclusions qui s’imposent. Mobilisons-nous !

Démolition de l’un des pavillons de l’hôpital Edouard Herriot à Lyon le 24 octobre 2016 (architecte : Tony Garnier)
Fichier à télécharger