La Maison du peuple de Clichy (92) : inventons le massacre !

sans_titre.png

All rights reserved.
All rights reserved.

La Maison du peuple de Clichy (1935-1939) des architectes Eugène Beaudoin et Marcel Lods (avec la participation d’André Sive à partir de 1937) assistés de l’ingénieur Vladimir Bodiansky et du constructeur Jean Prouvé, combine un marché au rez-de-chaussée et une salle de spectacle décapotable à l’étage. La spectaculaire machine de Clichy (1), un des monuments de l’architecture moderne des années 1930, exprime et annonce la polyvalence, la flexibilité et la mobilité des architectures de l’après seconde guerre mondiale. Elle figure dans tous les livres d’histoire de l’architecture et passe pour une œuvre du XXe siècle de tout premier plan.

Dans le cadre de l’appel à projet « inventons la métropole du grand Paris », les commanditaires et les opérateurs osent tout, c’est d’ailleurs à cela qu’on les reconnaît.

Une équipe composée du groupe immobilier Duval, des architectes Rudy Ricciotti, Lba + Holzweg a été déclarée lauréate de la consultation et prévoit la construction d’une tour de 96 m de haut plantée dans la partie arrière du monument classé Monument Historique depuis le 30 décembre 1983. La présence dans l’équipe d’un architecte en Chef des Monuments Historiques et la caution étrange du Centre Pompidou suffiront-elles à autoriser le massacre qui s’annonce demain ?

Richard Klein, président de Docomomo France

 

(1) Jean-Louis Cohen, Maisons du Peuple, architecture pour le peuple, Bruxelles, AAM, 1984, p.179