Tribune : tours Nuage d'Émile Aillaud (1902-1988).

18nuages.jpg

Tours Nuage
All rights reserved.
All rights reserved.

La collection du Centre Pompidou comporte 27 dessins liés aux projets et réalisations d’Emile Aillaud, dons de Charlotte Aillaud en1990 et de Fabio Rieti en 2010.  Si nous devions trouver une trace patrimoniale de la valeur artistique de ce travail pourrions nous trouver meilleure preuve ?

Dans ces dessins les tours de Nanterre ont leur place. Le catalogue de la collection architecture du Centre Pompidou montre un des dessins de Fabio Rieti (don de 2011) pour la coloration des tours (p.31).

La qualité plastique de l’ensemble de Nanterre nous semble être la première qualité fondamentale de cet ensemble. C’est cette qualité qui a motivé notre réaction face à son éventuelle « réinterprétation » qui nous semble très mal définir un mode d’intervention juste face à une œuvre reconnue.

Le quartier de Nanterre couronne les recherches d’Emile Aillaud sur le logement de masse. Cet ensemble n’est donc pas à considérer comme une œuvre tardive mais comme un aboutissement.

Deux autres caractères essentiels nous semblent important à avancer sur ce point.

Le premier touche la relation avec les espaces extérieurs et l’architecture construite. Plus encore que dans d’autres opérations et en raison de la singularité du terrain, les espaces extérieurs, les cheminements, les « espaces événements » qui ponctuent ou ponctuaient l’ensemble font partie intégrante de l’œuvre.

Le second caractère touche une autre échelle du projet : la relation entre percement, maçonnerie et menuiserie. Le rôle de la forme des fenêtres mais également la position relative des menuiseries dans la maçonnerie contribuent à la singularité de l’opération et à l’objectif de briser la monotonie des façades.

Enfin, le caractère unique de l’opération est à signaler. Il justifie à lui seul une attention à l’existant qui « fait projet ». Il nous semble souhaitable plus généralement que les opérateurs interviennent avec génie et inventivité sur le patrimoine qui ne présente que peu d’intérêt et avec discrétion et humilité sur celui qui est la trace du génie et de l’inventivité des années passées.

Pour Docomomo France

Richard Klein

Le 10 septembre 2017